Comment assurer sa transition au zéro déchet ?

Le zéro déchet peut paraître difficile et hors de portée quand on débute. La plupart du temps, selon notre mode de vie de base, on ne sait pas vraiment par quoi commencer et on peut vite se sentir découragé ou perdu face au manque d’information. Pourtant chaque petit geste compte, et petit à petit ce sont des petites choses qui feront la différence, autant pour la planète que pour notre santé et même notre porte-monnaie !

Plusieurs aspects peuvent retarder ou handicaper le passage au zéro déchet. Selon moi les deux plus importants sont le côté financier et le coté psychologique, pourtant avec le bon état d’esprit et de l’organisation, ils sont facilement surmontables.

Voici 3 conseils / astuces pour ne pas se prendre la tête et pour assurer au mieux cette transition :

  • Étudier sa manière de consommer, ce qu’on a déjà chez nous, et ce qui peut être changé.

Une chose que je conseille à chaque fois, c’est de faire des listes. En l’occurrence, il s’agit de faire une liste de toutes les choses à usage unique ou non recyclables. Pour ne rien oublier, tu peux commencer par une pièce puis avancer petit à petit, pièce par pièce, pour ne pas être submergé par le nombre de choses à changer. 

Personnellement, j’ai commencé par la salle de bain. Sur ma liste il y avait les cotons à démaquiller, les cotons-tiges, les bouteilles de shampoing, d’après-shampoing, de dentifrice, de crèmes etc., les rasoirs jetables, les protections hygiéniques, la brosse à dents, les lentilles de contact, et bien plus encore. La liste paraît longue, mais en réalité ce n’est pas si difficile, l’important c’est de se poser les bonnes questions. Tu peux commencer par celles-ci pour faire un grand nettoyage : ce produit est-il indispensable ? remplaçable ? aussi utile que je le pense ? et ensuite c’est à toi de décider par quoi commencer. 

Pour en revenir à mon cas personnel, j’ai d’abord acheté des cotons à démaquiller lavables, une cup menstruelle, puis des produits solides ou dans un packaging réutilisable ou recyclable, ensuite un oriculi, un rasoir en inox, des culottes menstruelles et ainsi de suite. Comme tu peux le voir je n’ai pas fini ma démarche, il reste des choses par-ci par-là que je n’ai pas réussi à changer, pourtant ces premiers investissements ont réduit considérablement mes déchets. Chacun avance à son rythme, selon son budget et son temps.

  • Acheter au fur et à mesure, et non tout d’un coup, mais surtout avant d’avoir besoin des choses.

En tant qu’étudiante le côté financier aurait pu être le plus gros obstacle lors de ma « transition », alors qu’au final, en m’organisant bien, j’ai pu rapidement faire des économies sur mon budget. Sur le moment il est vrai que cela peut trouer un compte en banque. Cependant, la majorité des produits sont utilisables sur une si longue période qu’on finit par vite les rentabiliser. 

Je pense notamment aux protections hygiéniques qui peuvent être difficiles à acquérir, une culotte menstruelle coûte en moyenne 30 euros et il en faut plusieurs pour tourner durant un même cycle. Pour contrer cela, j’ai d’abord acheté et apprivoisé la cup menstruelle, tu peux aussi acheter des serviettes menstruelles lavables qui sont moins coûteuses et tourner avec les culottes. De cette manière, j’ai pu acheter 3 culottes et tourner avec la cup le temps d’investir dans d’autres culottes et n’utiliser presque plus que celles-ci. Et si la transition dans ton esprit prend plus de temps, tu peux aussi tourner avec tes anciennes protections hygiéniques afin de t’habituer et de laisser respirer ton porte-monnaie. C’est ce que j’ai fait pour le rasoir en inox. Lorsque je l’ai acheté, il me restait des rasoirs jetables et j’ai alterné entre les deux. Au départ, j’ai eu du mal à m’y habituer par peur de me blesser, alors qu’au final c’est juste un coup de main à prendre. Aujourd’hui je n’utilise plus que ça. 

Acheter au fur et à mesure permet à la fois de prendre le temps de bien se renseigner sur les différents produits, d’économiser pour mieux investir et de s’y habituer plus facilement. Changer tout d’un coup est contre-productif, bien sûr chacun sa méthode, mais je suppose que si tu es sur cet article c’est que tu es à la recherche d’astuces. Je conseille aussi de se renseigner sur une alternative avant la fin d’un produit pour au cas où revenir à celui d’avant si cela ne fonctionne pas pour toi. Par exemple, si tu n’as presque plus de shampoing, alors commence à en acheter un avant de le finir comme ça tu pourras alterner entre les deux pour que tes cheveux s’habituent plus facilement à la transition.

  • Aller au plus simple et pratique.

Pourquoi le zéro déchet et ne pas juste essayer de tout recycler ? Comme on dit, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Alors plutôt que d’acheter, de trouver comment remplacer absolument tout et d’accumuler une multitude de choses, il est plus simple de trouver des produits ou objets multi-usages. Par exemple des matières premières brutes qui vont permettre de faire plusieurs recettes pour créer ses propres produits ménagers, plutôt que d’en avoir un différent pour chaque utilisation. Ou encore, un produit de beauté 2 en 1, comme un shampoing démêlant au lieu d’un shampoing et d’un démêlant. Pas besoin d’investir dans des choses compliquées, il vaut mieux commencer par le plus simple, par des équivalents aux produits jetables avant de se lancer dans un produit audacieux. De cette manière, tu dépenseras moins d’argent d’un coup, tu désencombreras ta maison, et tu gagneras du temps !

***

La chose la plus importante à retenir tout au long d’un passage au zéro déchet, et cela est valable pour toutes les transitions, est de ne pas oublier pourquoi on le fait et de ne pas culpabiliser dès la première petite erreur. Alors, vas-y pas à pas et à ton rythme ! Il vaut mieux avancer doucement mais sûrement pour ne pas se décourager.

Cet article fait partie d’une série qui permet de sensibiliser les personnes à un mode de vie durable, économique et pratique. D’autres articles sur le sujet sont à venir, je te conseille de consulter la rubrique « Green Lifestyle » pour les retrouver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s