Une salle de bain Zéro Déchet #2

Dans le premier article de cette série, je disais qu’il fallait différencier le zéro déchet du fait maison. Dans celui-ci je vais mentionner un peu le fait maison puisque c’est une bonne façon de faire des économies, de produire moins de déchet tout en minimisant le nombre de produits dans nos armoires. Il y a aussi des produits recyclables et non à 100% zéro déchet puisque parfois il est évident qu’il y a un contenant qui permet d’obtenir et de garder ces produits chez soi. Il vaut toujours mieux un produit brut dans un contenant en verre recyclable qu’un produit du commerce dans un emballage plastique. Comme toujours tu peux cliquer sur les photo pour accéder aux produits.

Des culottes et / ou une cup menstruelle pour ses menstruations

Culotte menstruelle So’Cup

La révolution de mes règles : les culottes menstruelles. Personnellement, je fais des « crises » de douleurs à être pliée en deux. Ça dure 5 minutes puis ça passe, et elles viennent par intermittence pendant mes deux premiers jours de règles. D’un côté c’est pratique car elles arrivent avant que je saigne donc j’ai le temps de me préparer psychologiquement, de l’autre j’ai tellement mal que je ne peux pas utiliser de protection en interne. Du coup, pour éviter de souffrir à tenter d’utiliser la cup menstruelle à ce moment-là, même si je la maîtrise bien, je me suis tournée vers les culottes menstruelles. C’est exactement comme des culottes normales, mais en plus épaisses (on n’a pas non plus l’impression d’avoir une couche hein) et qui permettent de recueillir le flux au fur et à mesure. Personnellement j’ai un flux abondant et je n’ai pour le moment que des culottes pour flux moyen donc ce n’est pas vraiment le plus pratique. Elles me permettent tout de même de tenir pendant mes deux premiers jours de règle sans la cup, même si je dois les changer toutes les 3 heures. Le reste des jours je peux facilement les garder plus d’une demi-journée sans problème. Je te conseille d’en acheter plusieurs pour pouvoir avoir le temps de les laver puis laisser sécher à chaque changement de culottes, le plus optimal serait d’en avoir entre 4 à 6 selon ton flux et la durée de tes règles. Après tu peux en avoir toute une collection si tu peux te le permettre. 

De l’huile végétale pour nourrir sa peau ou ses cheveux

Huile végétale de rose musquée de la Compagnie des Sens

Pour toutes les personnes à la peau et aux cheveux secs, les huiles végétales seront tes amies. Alors attention il ne faut pas confondre hydrater et nourrir. Pour le premier, c’est un manque d’eau, pour le second c’est un manque de nutrition. Ici, je parle de nutrition, une huile n’hydrate pas. Revenons-en aux huiles : en plus de nourrir, chaque huile possède ses propres bienfaits alors chaque peau et cheveux trouveront une huile (ou plusieurs) qui correspond à leurs besoins. Le plus simple pour identifier ses besoins, c’est d’observer sa peau et ses cheveux et de faire des tests. Par exemple, ma peau adore l’huile de rose musquée (un article sur ma routine peau arrive bientôt). Elle m’a permis de vaincre mes petits problèmes de boutons, les petites cicatrices qui y sont liées et fonctionne très bien pour ma peau à tendance sensible. Il existe aussi des beurres végétaux qui sont plus pratiques pour nourrir le corps.

Un démaquillant solide

Savon au charbon de Clémence & Vivien
Démaquillant solide de Druydes

Je t’ai déjà parlé des cotons à démaquiller lavables, mais pour les utiliser il faut bien un produit. Il existe des démaquillants solides qui ressemblent à un baume qui fond entre les mains avec lequel on vient frotter son visage. Il te suffit ensuite de simplement enlever l’excédent avec un coton lavable. Tu peux aussi utiliser une huile végétale qui aura le même effet. Pour être sûr de tout enlever ou si le côté gras laissé par le produit te dérange tu peux par la suite utiliser un savon avec de l’eau. Si tu as l’habitude des lingettes démaquillantes, tu peux aussi utiliser un gant de toilette imbibé d’eau, ou une lavette (comme un coton lavable mais plus grand et plus fin qu’un gant) avec un de tes produits. Personnellement, j’ai adopté l’huile de coco que je frotte directement sur mon visage, puis j’utilise un coton pour enlever l’excédent, et si mon visage reste trop huilé je rince à l’eau et / ou avec un savon au charbon pour soigner les petits problèmes de peau.

Un dentifrice solide pour laver ses dents

Dentifrice en poudre de Comme Avant
Dentifrice solide de Lamazuna

Comme la plupart des produits, le dentifrice a aussi le droit à sa version solide ! Ils ne moussent peut-être pas toujours autant qu’un dentifrice en pâte mais pourtant ils nettoient tout aussi bien. Ils ont aussi souvent le même petit goût de menthe et apportent donc aussi de la fraîcheur. Si la version solide ne te convient pas (il faut frotter sa brosse à dents sur le bloc de dentifrice) il existe aussi le dentifrice en poudre (cette fois il suffit de tremper sa brosse à dents dedans).

Du marc de café, du sucre ou du sel pour exfolier sa peau

Huile végétale de noix de coco de la Compagnie des Sens

Dans le précédent article, je te parlais de loofah pour exfolier la peau, mais voici d’autres alternatives faites maison pour avoir la peau douce. Pour retrouver l’effet gommant des produits du commerce, il faut des « grains » qui avec leur friction sur la peau vont permettre de retirer les peaux mortes. Je te propose alors de remplacer ces « grains » par du marc de café, du sel ou du sucre mélangé à n’importe quelle huile végétale et ainsi de créer un gommage fait maison à moindre coût ! Plus le grain sera gros plus l’effet gommant sera important, il faut alors faire attention si tu souhaites le faire sur le visage. Personnellement, j’adore utiliser le marc de café (préalablement séché au soleil après avoir été utilisé pour un café) avec un peu d’huile de coco pour faire un gommage du corps.

Les produits barbes existent aussi en version zéro déchet

Savon à barbe de Belice

Et oui on n’oublie pas les personnes qui ont des barbes. Même si les astuces pour le rasage fonctionnent pour toutes les parties du corps, le visage reste tout de même plus sensible. On retrouve alors des produits spécifiques pour cela comme des pains de savon à barbe (pour nettoyer et / ou à la place de la mousse à raser) ou des huiles à barbes.

***

Voilà, je pense qu’en ce qui concerne la salle de bain j’ai réussi à faire un tour assez conséquent. Il reste tout de même des produits que je n’arrive pas à changer, il y a notamment la brosse à dent électrique, le dissolvant et les vernis, le maquillage et le sérum physiologique pour les yeux secs. L’important c’est d’avancer à son rythme, et petit à petit il sera plus facile de prendre de nouvelles habitudes !

D’autres articles sur la même thématique sont à venir, chaque pièce passera à l’épreuve !

One Reply to “Une salle de bain Zéro Déchet #2”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s